​Une capitale économique loin d’être une zone rurale, est l’espace ou se déroule la plupart des activités génératrices de revenus considérables aussi bien pour la population à la base que pour la survie de l’Etat centrale. 

C’est une ville qui, loin d’être calme, est celle la plus bouillante d’un pays, une ville lumière.

C’est une ville propre qui renseigne sur l’image de ses dirigeants et leur volonté à la maintenir au top qui se veut garante de la santé publique.

Une capitale économique, c’est avant tout une ville qui vend (attire) un pays aux investisseurs pour plus de prospérité partagée, plus de développement à l’image des villes telles; Abidjan, Accra, Kigali, Dakar, qui ont réussies le pari de la propreté, d’attirance et d’émergence économique.

Le Bénin, comme tout autres pays du monde, dispose d’une capitale économique. C’est Cotonou. Loin d’être une ville carrefour, Cotonou est caractérisée aujourd’hui par une malpropreté hors normes et un taux de pollution des plus élevé. Impossible d’emprunter une voie à Cotonou sans risque de tomber malade. Il est fréquent de constater ici et là, des tas d’ordures, des eaux de ruissellement, des caniveaux à ciel ouvert, des animaux domestiques en divagation et autres symptômes d’une ville malade.

Les cas les plus alarmants sont le quartier Zongo de Cotonou et les voies d’accès au plus grand marché du Bénin DANTOKPA. Les caractéristiques d’une ville malade citées plus haut y trouvent aisément leurs nids, alors même que la ville de Cotonou abrite la majeure partie des institutions du pays.

Nul ne peut vivre dans ces conditions sans pour autant réduire son espérance de vie sur terre. 

Il est du devoir des gouvernants de prendre des mesures adéquates afin d’assurer un environnement sain et durable aux populations. 

La Constitution de notre pays, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politique auquel le Benin a souscrit vous obligent à vous y conformer.

L’heure n’est plus aux paroles politique ( la ville travaille pour vous), l’heure est à l’action car nous mourons chaque jour que Dieu fait à petit coup. 

Donnez-nous la ville de nos espérances;

Mettez la ville sur la vraie voie de développement ;

Donnez à la ville de Cotonou ses lettres de noblesse ;

Rendez-nous fiers de notre Ville capitale.

Cotonou le 16 Août 2016,

Glory Cyriaque HOSSOU, Juriste Activiste des droits humains.

Publicités

3 réflexions sur “Cotonou ; une capitale économique sale!!!

  1. Belle plume l’artiste.
    Je précise que ce dont l’Afrique a besoin et le Bénin surtour, c’est d’un developpement sain et durable. « Le développement durable ayant été défini comme “le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs”
    #BV#

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s